l’articulation de l’epaule : anatomie descriptive

I/ Introduction :

L’articulation de l’épaule est un complexe articulaire situé à la racine du membre supérieur et le reliant au thorax, formant ainsi la ceinture scapulaire. Il s’agit de l’articulation la plus mobile de l’organisme.
Les articulations scapulo-humérale et acromio-claviculaire ont le rôle fonctionnel le plus important : elles agissent de manière synergique pour assurer la mobilité du bras.

II/ L’articulation de l’épaule : articulation scapulo-humerale :

A. Surfaces Articulaires :

L’articulation scapulo-humérale est une énarthrose (surface articulaire en segment de sphère), douée d’une grande mobilité. Ses surfaces articulaires sont au nombre de 2 : la cavité glénoïde et la tête humérale.

  • Cavité glénoïde :

La cavité glénoïdale a la forme d’une poire, presque plane dans un plan perpendiculaire à celui de la scapula. Elle repose sur le col de l’omoplate, à grosse extrémité inférieure, orientée en haut, en avant et en dehors. (un défaut d’orientation de la cavité glénoïde expose aux luxations).

Elle présente :

  • En haut : le tubercule sus-glénoïdien, où s’insère le long chef du biceps
  • Au centre : le tubercule glénoïdien
  • En bas : le tubercule sous-glénoïdien, où s’insère le long chef du triceps.

La cavité est tapissée d’une fine couche de cartilage. Le revêtement de cartilage hyalin est plus épais sur ses bords qu’au centre. Elle est faiblement excavée, et ne recouvre que le 1/3 de la tête humérale, complétée à son pourtour par un fibrocartilage = « le bourrelet glénoïdien ». Malgré ce bourrelet, la tête humérale déborde de la cavité (luxations fréquentes).

  • Tête humérale :

Située à la partie supéro-interne de l’extrémité supérieure de l’humérus, elle a la forme d’un tiers de sphère, mesurant 6 cm de hauteur et 5,5 cm de largeur. le revêtement cartilagineux qui s’arrête sur le col anatomique recouvre une surface d’un tiers d’une sphère, donc plus importante que sur la cavité glénoïde. La tête humérale fait un angle de 135 avec l’axe de la diaphyse et regarde en haut, en arrière, et en dedans. Elle est limitée en dehors par le col anatomique, qui la sépare du massif tubérositaire.
L’ARTICULATION DE L’EPAULE

B. Capsule articulaire:

Elle s’insère autour du bourrelet glénoïdal sur la scapula et au- delà du col anatomique sur l’humérus. Elle forme ainsi un manchon fibreux au- dessus du sillon intertuberculaire qu’elle transforme en un canal ostéo- fibreux laissant passer le tendon du long biceps, qui est donc intraarticulaire.

La capsule est lâche en bas et, lorsque le bras pend le long du corps, elle forme des replis, les frenula capsulae

Note clinique : le cartilage de conjugaison de l’enfant est intra-capsulaire, et toute OMA se complique d’emblée d’une ostéo-arthrite.  

Note clinique : la rétraction capsulaire est fréquente et rapide lors des immobilisations prolongées en mauvaise position: épaule bloquée.

C. Synoviale:

Elle tapisse la face axiale de la capsule. Elle s’attache sur le bourrelet glénoïdal et envoie une expansion qui engaine la partie intracapsulaire du tendon du biceps

D. Ligaments :

Le ligament coraco-huméral : situé au-dessus de l’articulation de l’épaule. Épais et résistant, c’est un véritable ligament suspenseur de la tête humérale, il naît de la base du processus coracoïde et s’élargit devant la capsule pour se terminer en deux faisceaux sur les tubercules mineur et majeur.

Les ligaments gléno-huméraux : situés en avant de l’articulation de l’épaule, ils constituent un simple renforcement de la capsule. Difficiles à mettre en évidence, il y en a 3 :

  • Supérieur
  • Moyen
  • Inférieur

Entre le ligament supérieur et moyen se trouve le foramen oval de WEITBRECHT. Entre le ligament inférieur et moyen se trouve le foramen de ROUVIERE.

III/ L’articulation de l’épaule : articulation acromio-claviculaire:

L’articulation acromio-claviculaire unit les 2 os de la ceinture scapulaire (omoplate et clavicule). C’est une arthrodie (surfaces articulaires planes), ne permettant que des mouvements de glissement.

A. Surfaces Articulaires :

Elles correspondent à la facette acromiale et la facette claviculaire.

  • Facette acromiale :

L’acromion prolonge l’épine de l’omoplate en haut et en dehors. La facette acromiale est orientée en haut et en dedans.
NC : l’acromion, palpable sous la peau, constitue un repère osseux de l’articulation de l’épaule. Sa saillie exagérée réalise le signe de l’épaulette dans la luxation de l’épaule.

  • Facette claviculaire :

Située à la face inférieure de l’extrémité externe de la clavicule, elle est orientée en bas et en dehors.
Note clinique : l’orientation des surfaces articulaires explique le déplacement de la clavicule vers le haut lors des luxations acromio-claviculaires, se traduisant par une mobilité en « touche de piano » à la palpation.

Les surfaces articulaires sont recouvertes d’une couche de cartilage, et sont parfois séparées par un véritable ménisque intra-articulaire.

B. Capsule :

Épaisse, elle est tapissée en dedans par une synoviale et renforcée par les ligaments.

C. Ligaments :

Ligament acromio-claviculaire : oblique en dehors et en arrière
Ligaments coraco-claviculaires : les plus importants, au nombre de deux :

  1. Ligament trapézoïde : antéro-externe, s’étend de la face inférieure de la clavicule au bord postéro-supérieur de l’apophyse coracoïde
  2. Ligament conoïde : postéro-interne, s’étend du tubercule conoïde de la face inférieure de la clavicule à la base de la coracoïde.

IV/ L’articulation de l’épaule : articulation sterno‑ costo‑ claviculaire:

C’est une articulation par emboîtement réciproque.

A. Surfaces Articulaires :

C’est une articulation par emboîtement réciproque. La facette sternale de la clavicule repose sur la facette latérale du manubrium sternal, au- dessus de la terminaison de la première côte. Un fibrocartilage s’interpose en s’insérant en haut sur la clavicule et en bas sur le sternum.

B. Capsule :

La capsule articulaire est lâche, renforcée par des ligaments.

C. Ligaments :

  1. Les ligaments sterno- claviculaires antérieur et postérieur.
  2. Le ligament costo- claviculaire est tendu entre la clavicule et la première côte en- dessous.
  3. Les deux clavicules sont réunies au- dessus par un ligament interclaviculaire.

V/ Conclusion:

L’articulation de l’épaule procède des rapports anatomiques avec le creux axillaire, c’est une articulation importante sur le plan fonctionnelle son étude est fondamentale vue la fréquence et richesse de la pathologie traumatique (luxations +++), dégénératif et rhumatismal.

Leave a Replay

Abonnez-vous

Abonnez-vous