L’aorte abdominale : Origine Trajet rapports et branches collatérales

 I/ Introduction :

C’est la portion terminale de l’aorte descendante elle est située dans la cavité abdominale au niveau de l’espace rétropéritonéal médian, accompagnée par la veine cave inférieure, des nerfs, et des ganglions lymphatiques. C’est une volumineuse artère qui donne des branches pour les viscères, le pelvis, et les membres inférieurs. 

Intérêt :

  • Chez le sujet âgé l’athérosclérose et les plaques d’athéromes
  • Dissection de l’aorte, l’anévrysme de l’aorte…

II/ Origine de L’ aorte abdominale:

L’ aorte abdominale fait suite à l’aorte thoracique au niveau de l’orifice aortique du diaphragme à la hauteur du bord inférieur de la vertèbre dorsale : D12

III/ Trajet de L’aorte abdominale:

L’aorte abdominale est une artère profonde, elle suit la convexité du rachis lombaire, verticalement, à gauche de la ligne médiane, puis elle se rapproche vers la ligne médiane et se termine en regard de la quatrième vertèbre lombaire.
aorte abdominale

IV/ Les rapports:

Dans l’orifice aortique : elle répond en arrière au canal thoracique et la veine azygos.

Dans l’abdomen :


En arrière : l’aorte abdominale est en rapport avec le rachis lombaire de L1 a L4, les veines, les artères lombaires, et les ganglions lymphatiques rétro-aortique.

En avant :

  • En rétropéritonéal : la veine rénale gauche, les artères collatérales qui naissent de la face antérieure de l’aorte, les ganglions lymphatiques pré-aortiques, les ganglions nerveux du plexus solaire (plexus cœliaque)
  • En avant du péritoine pariétal postérieur : l’arrière cavité des épiploons, le petit épiploon, l’isthme pancréatique et la partie horizontale du duodénum et l’intestin grêle.

A droite : l’aorte abdominale est en rapport avec la citerne de chyle, le canal thoracique, la veine azygos, la veine cave inférieure, et le ganglion cœliaque droit.

À gauche : l’aorte abdominale est en rapport avec le pilier gauche du diaphragme, ganglions lymphatiques cœliaques gauches, à l’angle duodéno-jéjunale de Treize et la chaine sympathique.
aorte abdominale
aorte abdominale

V/ les branches collatérales de L’aorte abdominale:

Les artères phréniques inférieures : paires et symétrique naît de la face antérieure de l’aorte abdominale, immédiatement au-dessous de l’orifice aortique diaphragmatique, se dirigent en haut, en dehors, en avant, et se termine au niveau de la face inférieure du diaphragme en deux branches : internes et externes, leurs collatérales vascularisent les glandes surrénales : les artères surrénales supérieures.


Les artères lombaires : paires, au nombre de 5 paires : 4 artères droites et 4 artères gauches qui naissent de la face postérieure de l’aorte et 2 artères qui naissent de l’artère sacrale médiane. L’aorte abdominale donne 9 branches collatérales pour les viscères, ils sont situés au niveau de la ligne médiane, naissent à partir de la face antérieure de l’aorte abdominale. Du haut en bas :

Le tronc cœliaque : impaire, destiné pour les viscères de la région supramésocolique. Il nait de la face antérieure de l’aorte en regarde du bord inferieur de D12, puis il se dirige en bas, en avant, et a droite, et se termine en donnant trois branches :

  • L’artère gastrique gauche, ou l’artère coronaro-stomachique : elle se dirige en dehors en haut et à gauche, se divise en deux branches une antérieure et l’autre postérieure, chemine le long de la petite courbure de l’estomac.
  • L’artère hépatique commune : concave vers le haut ; elle se dirige en dehors en bas et à droite. Elle se termine en deux branches : l’artère hépatique propre : qui rejoint le pédicule hépatique en avant de la veine hépatique. L’artère gastroduodénale : descend derrière la première portion du duodénum.
  • L’artère splénique : c’est une artère qui a un trajet sinueux : elle la branche la plus volumineuse du tronc cœliaque : au cours de son trajet elle vascularise le corps de l’estomac et rejoint le hile de la rate puis se divise en deux branches supérieures et inferieur.

L’artère surrénalienne moyenne (droite et gauche) : c’est une artère paire : nait de la face latérale de l’aorte abdominale au même niveau de l’artère mésentérique supérieure : en regard de (D12 /L1)

L’artère mésentérique supérieure : c’est une artère impaire, qui nait à un centimètre au-dessous de l’origine du tronc cœliaque, à la hauteur du bord supérieur de la première vertèbre lombaire, au niveau de la face antérieure de l’aorte abdominale, elle chemine en dedans de la veine mésentérique supérieure, se dirige en dehors, en bas, et à droite. Elle assure la vascularisation du duodénum, le pancréas, l’intestin grêle, et le colon droit.

L’artère rénale (droite et gauche) : c’est une artère paire qui nait de la face latérale de l’aorte abdominale au-dessous de l’origine de l’artère mésentérique supérieur, l’origine de l’artère rénale gauche est légèrement plus haute que l’origine de la droite. Elle se termine en donnant : l’artère surrénalienne inferieure, les branches capsuloadipeuses, et les artères pyélourétérales.

L’artère gonadique (droite et gauche) : appelé l’artère testiculaire chez l’homme ; et l’artère ovarienne chez la femme ; elle nait entre l’origine de l’artère rénale en haut et l’artère mésentérique en bas.

L’artère mésentérique inferieure : c’est une artère impaire, a la hauteur de L3-L4 elle nait au niveau de la face antérieure de l’aorte abdominale au-dessus de la bifurcation, descend en bas le long de la face latérale gauche de l’aorte, puis elle croise l’artère iliaque commune gauche. A sa terminaison elle donne : l’artère colique inferieure gauche, les troncs des artères sigmoïdes, puis elle se termine a l’extrémité supérieure du rectum en donnant l’artère rectale supérieure.

VI/ Terminaison de L’ aorte abdominale :

L’aorte abdominale se termine à la hauteur de L4-L5, elle donne trois branches, une médiane et deux latérales :

  • L’artère sacrale médiane : elle poursuit le trajet de l’aorte abdominale vers le bas, elle nait au niveau de la bifurcation aortique, puis chemine le long de la face antérieure du sacrum jusqu’au coccyx.
  • L’artère iliaque commune (droite et gauche) : les deux artères forme avec l’aorte abdominale un Y inversé. Son trajet est oblique en bas, en dehors, et en avant. Se termine en donnant l’artère iliaque interne (hypogastrique) et externe.

VII/ Conclusion :

L’étude de l’anatomie d’aorte abdominale est fondamentale vue l’intérêt :

  • Clinique : elle est siège de pathologies diverses : la dissection, la sténose, la dissection, les plaques d’athérome.
  • Paraclinique : angio-IRM, artériographie.

Bibliographie : 

Gray, Henry. Anatomy of the Human Body. Philadelphia: Lea & Febiger, 1918

Kamina, Pierre. Anatomie clinique. 2009

Leave a Replay

Abonnez-vous

Abonnez-vous