ANATOMIE : L’INNERVATION DU COEUR(SYSTEME CARDIO-NECTEUR)

I/ Introduction :

Le cœur est un organe musculaire creux de forme conique, il se trouve entre les poumons dans le médiastin moyen et dans le péricarde. Il possède 3 faces, 3 bords, une base et un sommet, le cœur est formé de 4 cavités : les atriums droit et gauche, et les ventricules droit et gauche enveloppé par le péricarde qui est composé de 2 portions : séreuse profonde et fibreuse superficielle.

Le cœur chez l’adulte mesure environ 12 cm de longueur et 8 à 9 cm de largeur à la partie la plus large, et 6 cm. d’épaisseur. Son poids, chez l’homme, varie de 280 à 340 grammes, chez la femelle, de 230 à 280 grammes. Le cœur continue à augmenter son volume jusqu’à un âge avancé ; cette augmentation est plus marquée chez l’homme que chez la femme.

Le cœur est l’organe moteur de la circulation artérielle, c’est un muscle creux doué d’une fonction contractile automatique assurée par le système cardio-necteur. est modulé par le système sympathique et parasympathique.

Intérêt de la question :

  • Siège de pathologies diverses : troubles du rythmes…

VOIRE : LE COEUR CONFIGURATION INTERNE ET EXTERNE(COURS)VOIRE : VASCULARISTION DU COEUR(COURS)
L'innervation du coeur

II/ L’innervation du coeur:

Les nerfs cardiaques:

proviennent des plexus cardiaques antérieur et postérieur, qui sont formés par les rameaux des nerfs vagues qui sont cardiomodérateurs, et des ganglions cervicaux supérieurs, moyennes, et inférieures, des chaînes sympathiques qui sont cardioaccélérateur. Les rameaux s’anastomosent dans deux plans en arrière et en avant de la crosse aortique.


Les nerf cardiaques sympathiques : au nombre de trois nerfs de chaque côté, ( supérieur, moyen, et inférieur), ils naissent à partir des ganglions sympathiques cervicaux supérieur, moyen, et inférieur. Ils se terminent au niveau des plexus cardiaques antérieur et postérieur.

Les nerfs cardiaques parasympathiques :  au nombre de trois nerfs de chaque côté, ( supérieur, moyen, et inférieur), les nerfs cardiaques parasympathiques supérieurs et inférieurs naissent directement à partir  du nerfs vague. Les nerfs cardiaques parasympathiques moyens naissent à partir des nerfs récurrents. ces nerfs se terminent au niveau des plexus antérieur et postérieur.

Le système Cardio-necteur :

C’est le système de commande du cœur intrinsèque d’où part l’excitation motrice, en cas de défaillance il peut être remplacé par un Pacemaker.


Le nœud sinusal (Keith et Flack) : il est sous épicardique, situé dans la paroi postérieure de l’oreillette droite, sa vascularisation est assurée par des branches des deux artères coronaires droite et gauche.

Le nœud sino-atrial (ou bien le nœud d’Aschoff Tawara) : ce noeud est situé sous l’endocarde de la partie inférieure du septum interatrial, il est antéro-médian par rapport à l’ostium du sinus coronaire. La vascularisation de ce nœud est assurée par les artères septales postérieures de l’artère coronaire droite.

Le faisceau de His : traverse la portion membraneuse de la cloison interventriculaire puis se divise en deux faisceaux chacun pour un ventricule :

  • le faisceau droit : épais, il parcourt la face droite du septum interventriculaire.
  • le faisceau gauche : gagne la face gauche du septum,puis se divise en deux branches : antérieur et postérieur.

Entre l’endocarde et le muscle cardiaque, dans une petite quantité de tissu conjonctif, des fibres particulières connues sous le nom de : fibres de Purkinje. Ils forment des faisceaux de ramifications et font suite au faisceau de His.

III/ Conclusion :

Le cœur est un muscle creux dans lequel circule le sang, ile est cloisonnée en un cœur droit et un cœur gauche. Son étude anatomique est très importante pour comprendre les mécanismes physiologiques cardio-vasculaire.

Bibliographie : 

Gray, Henry. Anatomy of the Human Body. Philadelphia: Lea & Febiger, 1918

Kamina, Pierre. Anatomie clinique. 2009

Leave a Replay

Abonnez-vous

Abonnez-vous