ANATOMIE : VASCULARISATION DU COEUR

I/ Introduction :

Le cœur est un organe musculaire creux de forme conique, il se trouve entre les poumons dans le médiastin moyen et dans le péricarde. Il possède 3 faces, 3 bords, une base et un sommet, le cœur est formé de 4 cavités : les atriums droit et gauche, et les ventricules droit et gauche enveloppé par le péricarde qui est composé de 2 portions : séreuse profonde et fibreuse superficielle.

Le cœur chez l’adulte mesure environ 12 cm de longueur et 8 à 9 cm de largeur à la partie la plus large, et 6 cm. d’épaisseur. Son poids, chez l’homme, varie de 280 à 340 grammes, chez la femelle, de 230 à 280 grammes. Le cœur continue à augmenter son volume jusqu’à un âge avancé ; cette augmentation est plus marquée chez l’homme que chez la femme.

La vascularisation du cœur est assurée par deux artères coronaires : gauche et droite. Elles prennent naissance au niveau de la partie dilaté du segment ascendant de l’aorte thoracique.

Intérêt de la question en pathologie :

  • Siège de pathologies diverses : infarctus de myocarde, par obstruction des artères coronaires, c’est la complication majeure de l’athérosclérose vasculaire, qui induit une ischémie suivie par une nécrose du myocarde. Le pronostic en cas d’absence d’un traitement efficace durant les 6 premières heures, dépend de l’étendue du territoire de la nécrose. Le pronostic est bon si le territoire de nécrose est petit, par contre le pronostic est sombre si la nécrose atteint un large territoire.
  • L’ECG et la détermination des territoire atteint lors d’une infarctus de myocarde.
  • Exploration radiologique : écho-cœur, radio du thorax, TDM/IRM, Scintigraphie.
  • Progrès considérable en matière de chirurgie cardio-vasculaire.


II/ La vascularisation du cœur : artérielle

Les artères coronaires droit et gauche sont les premières branches de l’aorte juste au-dessus de la valve aortique, elles sont recouvertes par l’épicarde, l’artère coronaire gauche est habituellement plus volumineuse que l’artère coronaire droite.

La vascularisation du coeur

L’artère coronaire droite :

Origine : naît au-dessus de la valve sigmoïde antéro-latérale droite de l’aorte.

Trajet : chemine entre le tronc de l’artère pulmonaire et l’auricule droit, dans le sillon inter-atrio-ventriculaire, puis elle gagne le sillon interventriculaire postérieur au niveau de la face diaphragmatique du cœur ou elle devient l’artère interventriculaire postérieur, et s’anastomose avec son homologue.

Collatérales :

  • Branche droite du cône artériel situé en avant de la base du tronc de l’artère pulmonaire.
  • L’artère graisseuse droite de Vieussens dans la graisse pré aortique.
  • Artères auriculaires antérieures dont une plus volumineuse donne l’artère du nœud sinusal, de Keith et Flack.
  • L’artère atriale droite pour l’atrium droit.
  • Les artères ventriculaires antérieures droites.
  • Les artères atriales antérieures droites.
  • L‘artère marginale droite.
  • Une branche rétro- ventriculaire qui s’anastomose avec l’artère circonflexe.
  • L’artère du nœud sino-atrial qui chemine au niveau du sillon interventriculaire postérieur pour atteindre le nœud atrio-ventriculaire.
  • Les artères septales interventriculaires postérieures au niveau du sillon interventriculaire postérieur.

Le territoire de vascularisation de l’artère coronaire droite : l’atrium doit, le ventricule droit, le tiers postérieur du septum interventriculaire, septum interatrial, le nœud sino-atrial, le nœud atrio-ventriculaire, et la branche gauche du faisceau de His qui est vascularisé par les deux coronaires.


L’artère coronaire gauche :

Origine : Elle naît de l’aorte au-dessus de la valvule sigmoïde antéro-latérale gauche.

Trajet : elle chemine en arrière et à gauche en contournant la face postérieure de l’artère pulmonaire.

Collatérales :

  • L’artère du cône artériel gauche.
  • L’artère atriale antérieure gauche.
  • Les artères ventriculaires antérieures.

Terminaison :

L’artère coronaire gauche se termine en donnant deux artères :

  • L’artère interventriculaire antérieure : elle gagne le sillon interventriculaire antérieur et s’anastomose avec son homologue (l’artère interventriculaire postérieure).Elle donne des artères septales antérieures pour les deux tiers antérieurs du septum interventriculaire.
  • L’artère circonflexe : chemine au niveau du sillon atrioventriculaire à gauche, contourne le bord du cœur et donne plusieurs branches atriales et ventriculaires, la plus importante et l’artère marginale gauche.

III/ La vascularisation du cœur : veineuse

Le sinus veineux :

La vascularisation du coeur

Une dilatation veineuse au niveau de la face diaphragmatique du cœur, s’abouche au niveau de l’atrium droit. C’est le principal carrefour terminal des veines du cœur. Son ostium contient une valve, c’est la valve de Thébésius. Il draine :

  • La grande veine du cœur
  • La veine postérieure du ventricule gauche.
  • Les veines ventriculaires droites et gauches.
  • La veine marginale gauche
  • Les veines du septum ventriculaire
  • Les veines de l’atrium et gauche
  • La veine oblique de l’atrium gauche
  • La veine moyenne du cœur
  • La petite veine du cœur

IV/ Conclusion :

Le cœur est un muscle creux dans lequel circule le sang, il est cloisonné en un cœur droit et un cœur gauche. Son étude anatomique est très importante pour comprendre les mécanismes physiologiques cardio-vasculaire.

Bibliographie : 

Gray, Henry. Anatomy of the Human Body. Philadelphia: Lea & Febiger, 1918

Kamina, Pierre. Anatomie clinique. 2009

Leave a Replay

Abonnez-vous

Abonnez-vous