ANATOMIE : L’ESPACE INTERCOSTAL

I/ L’ espace intercostale : Introduction

Les espaces intercostaux se situent entre les cotes adjacentes. Le thorax est formé de dix cotes qui s’articule en avant avec le sternum par l’intermédiaire du cartilage sterno-costal, et deux côtes flottantes. Ce qui explique l’existence de neuf espaces intercostaux.
Ils sont comblés par les muscles intercostaux, et contienne le nerf, l’artère, et la veine intercostale.

Intérêt de la question :

  • La ponction pleurale qui doit être réalisée en rasant le bord supérieur de la cote inferieure.
  • La ponction d’exsufflation qui est réalisé au niveau du deuxième espace intercostale au niveau de la ligne médio-claviculaire.
  • Le drainage thoracique qui est effectué au niveau du creux axillaire.


II/ L’ espace intercostale : Les limites

C’est un espace qui mesure 2cm de hauteur, de forme quadrilatère convexe au niveau de la face externe et concave au niveau de la face interne. Sa face interne est tapissée par le fascia endothoracique qui le sépare des plèvres et des poumons. Sa face externe est tapissée par le fascia superficiel et la peau.

  • En haut : le bord inferieur de la cote supérieure.
  • En bas : le bord supérieur de la cote inferieure.
  • En avant : le sternum.
  • En arrière : le rachis.
  • En dehors : le muscle intercostal externe qui est prolongé par l’aponévrose inter-chondrale en avant.

espace intercostale

III/ L’ espace intercostale : Contenu

Les muscles intercostaux : Ils sont situés dans chaque espace intercostale, constitués de trois couches, chaque muscle est nommé en fonction de sa position anatomique :

  • Le muscle intercostal externe : est le plus superficiel
  • Le muscle intercostal interne : est le plus profond.
  • Le muscle intercostal moyen : situé entre les deux muscles interne et externe.

Le muscle intercostal externe : 

  • Origine : le muscle intercostal externe s’étend de l’articulation costo-transversaire en arrière, jusqu’au cartilage chondro-costal en avant ou il se continue par la membrane intercostale externe, de la lèvre externe du sillon inferieure de la cote supérieure.
  • Trajet : il se dirige obliquement, en bas, en avant.
  • Terminaison : le bord supérieur de la cote inferieure.
  • Innervation : le nerf intercostal de l’espace intercostal.
  • Action : muscle protecteur du contenu thoracique, il fait partie des muscles respiratoires, c’est un muscle inspiratoire.



Le muscle intercostal moyen : 

  • Origine : il s’étend du sternum jusqu’à l’angle de la cote, puis se prolonge par la membrane intercostale moyenne. Il nait de la lèvre externe du sillon inferieure de la cote supérieure.
  • Trajet : oblique vers le bas et vers l’arrière.
  • Terminaison : le bord supérieur de la cote inferieure.
  • Innervation : le nerf intercostal de l’espace intercostal.
  • Action : muscle protecteur du contenu thoracique, il fait partie des muscles respiratoires, c’est un muscle expiratoire.

Le muscle intercostal interne :

  • Origine : il s’étend depuis l’angle costal jusqu’à 5cm du bord latéral du sternum, nait au niveau de la lèvre interne du sillon inferieur de la cote supérieure.
  • Trajet : il se dirige obliquement, en bas, en avant.
  • Terminaison : le bord supérieur de la cote inferieure.
  • Innervation : le nerf intercostal de l’espace intercostal.
  • Action : muscle protecteur du contenu thoracique, il fait partie des muscles respiratoires, c’est un muscle expiratoire.

espace intercostale
Les artères intercostales postérieures :Les deux artères intercostales du premier espace intercostal droit et gauche prennent origine au niveau de l’artère thoracique supérieure branche de l’artère sous clavière.Les neuf autres paires des artères intercostales postérieures naissent de la face postérieure de l’aorte thoracique.L’aorte thoracique est située à gauche du rachis, les artères intercostales droites croisent la face antérieure des corps vertébraux. Les artères intercostales antérieures :Les artères intercostales antérieures sont des branches des artères thoraciques internes. Les veines intercostales : Elles sont parallèles au réseau artériel, en arrière se drainent dans le système veineux azygos qui s’abouche au niveau de la veine cave supérieure, et dans la veine thoracique interne en avant. Les veines intercostales hautes des premières côtes gauches forment la veine intercostale supérieure gauche qui se draine dans la veine brachio-céphalique gauche. De façon similaire les veines hautes des premiers espaces intercostaux droite forme la vine intercostale supérieure droite qui se jette dans la veine azygos.


La vascularisation lymphatique :Le drainage lymphatique se fait vers les nœuds lymphatiques associés aux artères thoraciques internes (nœuds parasternaux) les nœuds situés à proximité de la tête des cotes (nœuds lymphatiques intercostaux) et dans les nœuds lymphatiques diaphragmatiques.Les nerfs intercostaux :Branche antérieure des nerfs rachidiens de D1 a D11, quitte le canal à travers le trou de conjugaison, ces nerfs transportent des fibres motrices pour l’innervation des muscles intercostaux, des fibres sympathiques qui assure la fonction de sudation et la vasodilatation des artérioles. Se termine par des rameaux cutanés perforant sensitifs pour la peau.

IV/ conclusion :

L’étude de l ‘anatomie de l’espace intercostale est fondamentale vue l’intérêt clinique : infection (zona), plaie thoracique, les fractures des cotes…

Bibliographie : 

Gray, Henry. Anatomy of the Human Body. Philadelphia: Lea & Febiger, 1918

Kamina, Pierre. Anatomie clinique. 2009

Leave a Replay

Abonnez-vous

Abonnez-vous