Le creux poplité : anatomie descriptive paroi et contenu

 I/ Introduction :

Le creux poplité est l’ensemble des parties molles situées à la face postérieure de l’articulation du genou. Il a la forme d’un losange à grand axe vertical. Il est divisé par une ligne horizontale rasant le bord supérieur des condyles fémoraux en 2 triangles : crânial et caudal.

Ce losange varie selon la position de la jambe :

  1. Dans l’extension : il présente un relief vertical médian arrondi.
  2. Dans la flexion : le losange présente une excavation profonde.

Le creux poplité

II/ Parois:

   A. Plan Profond :

Le plan osseux : Il est constitué par :

  • En haut : la face postérieure des condyles fémoraux et l’espace inter condylien
  • En bas : la face postérieure des tubérosités tibiales et la surface rétro-spinale.

 Capsule : La capsule : mâchon fibreux qui couvre l’articulation et adhère latéralement aux ménisques. 

Les ligaments postérieurs du genou :

  • Le ligament poplité oblique : ou tendon récurrent du semi-membraneux
  • Le ligament poplité arqué : réalisant par ses 2 faisceaux une arcade fibreuse sous laquelle passe le muscle poplité.

Le muscle poplité :

Origine : face externe du condyle latéral du fémur.

Trajet : intra-articulaire, puis devient extra-articulaire en passant sous le ligament poplité arqué.

Terminaison : sur une surface triangulaire sous la tubérosité tibiale interne.

Action : c’est un fléchisseur de la jambe sur la cuisse, et rotateur interne de la cuisse. Innervation : nerf sciatique poplité interne.

    B. Parois Latérales :

Le losange du creux poplité est constitué de 2 triangles :

  • Un grand triangle supérieur : limité par le demi-membraneux et le semi-tendineux en dedans, le biceps crural en dehors.
  • Un petit triangle inférieur = tibial : limité par le bord axial des muscles jumeaux.
  1. Le triangle crânial :

 Le muscle demi-membraneux :Appartenant à la région par son tendon terminal. Il croise le condyle fémoral interne, et donne origine à un tendon qui, au niveau de la tubérosité tibiale interne, se divise en 3 faisceaux :

  • Tendon direct : se termine sur la face postérieure de la tubérosité tibiale interne
  • Tendon réfléchi : se termine sur la face antérieure de la marge infra-glénoïdienne
  • Tendon récurrent : qui donne le ligament poplité oblique et se fixe sur la capsule articulaire.

Le tendon du demi-tendineux :Plus superficiel que le muscle semi-membraneux, il se termine sur la partie supéro-interne du tibia, ou s’insère les muscles de la patte d’oie.  Le muscle biceps crural :La courte portion du biceps se fixe sur la face antérieure du tendon de la longue portion. La longue portion du biceps contourne le condyle fémoral latéral, et s’insère sur l’apophyse styloïde du Fibula.

  1. Triangle caudal :

Le muscle jumeau interne : Plan superficiel. S’insère sur le condyle fémoral interne, se diriger obliquement vers l’axe médian de la région.

Le muscle jumeau externe :Plan superficiel, il s’insère sur le condyle fémoral externe et croise le condyle externe et se dirige vers l’axe de la région, pour rejoindre le jumeau interne, formant ainsi l’angle inférieur du losange.  

Le muscle plantaire grêle (plantaris) :Plan profond, triangulaire, et aplati, s’insère au-dessus du tubercule sus-condylien du condyle fémoral externe. Il se dirige en bas et en dedans, entre le muscle poplité et les muscles jumeaux (du triceps sural ou chefs du gastrocnémien), son tendon terminal va se confondre avec le tendon d’Achille, entre le muscle soléaire et les muscles jumeaux (ou gastrocnémien).

   C. Aponévrose :

Sous forme d’une aponévrose résistante qui ferme en arrière le creux poplité, il est en continuité avec les aponévroses de la cuisse et de la jambe.

III/ Contenu :

    A. L’Artère Poplitée :

Origine : elle fait suite à l’artère fémorale superficielle, au niveau de l’anneau du grand adducteur.

Trajet : l’artère poplitée a une direction variable selon la position de la jambe : Rectiligne : à l’extension et fluctueuse : à la flexion. Elle est oblique en bas et en dehors dans son tiers supérieur, puis vertical et dans ses deux tires inférieures.

Terminaison : l’artère poplitée se termine au niveau de l’anneau du soléaire en 2 branches :

  • Artère tibiale antérieure.
  • Tronc tibio-péronier.

    B. La Veine Poplitée :

Origine : au niveau de l’anneau soléaire, par la réunion des veines tibiales antérieure et postérieure.

Trajet : elle chemine le long de l’artère.

Terminaison : au niveau de l’anneau du grand adducteur, en se continuant par la veine fémorale superficielle.

Note clinique : la thrombose de la veine poplitée mal compensée par la dilatation des veines superficielles est responsable des phlébites graves, et vu le siège proximal de la veine, le risque d’embolie est accru.

   C. Les nerfs Sciatiques Poplités :

Au sommet du creux poplité, il se divise en nerf poplité externe (NSPE) et en nef poplité interne (NSPI). 

Origine : nerf grand sciatique

Trajet : descend verticalement, le long du grand axe poplité en arrière et en dehors de la veine poplitée.

Terminaison : au niveau de l’anneau du muscle soléaire, où il prend le nom de nerf tibial postérieur.

  • Le nerf sciatique poplité externe :

Origine : nerf grand sciatique.

Trajet : descend en bas et dehors, le long du biceps crural.

Terminaison : au niveau du col du péroné, où il se bifurque en nerf tibial antérieur et en nerf musculo-cutané.

Note clinique : le nerf sciatique poplité externe, très superficiel à ce niveau, peut être lésé lors des fractures de l’extrémité supérieure du péroné, ou lors des plaies de cette région.

IV/ Conclusion :

Le creux poplité est une région anatomique avec un contenu vasculo-nerveux important. Vue la fréquence des différentes pathologies de cette région (kystes poplités, pathologie athéromateuse de l’artère poplitée, traumatismes…), l’étude de son anatomie est alors fondamentale.

Leave a Replay

Abonnez-vous

Abonnez-vous